Piotr Anderszewski

Vendredi 13 septembre à 20h • Cloître des Jacobins

« Le voyageur intranquille » : le titre du documentaire que Bruno Monsaingeon a consacré à Piotr Anderszewski résume la philosophie d’un artiste d’une exigence radicale, admirateur de Richter, Michelangeli et Gould. Les partitions de Bach et Beethoven accompagnent le pianiste polonais depuis ses débuts, sans cesse remises sur le métier : elles seront une fois de plus les témoins de sa volonté « d’aller au bout de lui-même en restant au cœur de la musique ».».

Bach
Clavier bien tempéré Livre II : Préludes et Fugues BWV 870, 886, 877, 892, 876 et 887

Beethoven
Sonate n° 31 en la bémol majeur, op. 110

Facebook
Twitter
Instagram