Adam Laloum

Jeudi 19 septembre à 20h • Cloître des Jacobins

Il y dix ans exactement, Adam Laloum remportait le Premier Prix du Concours Clara Haskil et n’a depuis cessé d’affirmer la richesse de sa personnalité, dans le répertoire germanique en particulier, faisant l’unanimité de la critique. « Jeune talent devenu maître » selon La Croix, l’artiste toulousain emporte immanquablement l’adhésion par son sens de la construction et du récit musical. Nul mieux que Beethoven, Schumann et Brahms ne saurait les mettre en valeur.

Beethoven
Sonate n° 28 en la majeur, op. 101

Schumann
La Grande Humoresque en si bémol majeur, op. 20

Schubert
Sonate n° 22 en la majeur D 959

Facebook
Twitter
Instagram