- Bach : Concerto Italien BWV971

- Bonis : Berceuse

- Debussy : Préludes (livre II)

Eloïse Bella Kohn

Eloïse Bella Kohn est invitée depuis plusieurs années à se produire dans de prestigieux festivals et salles en France, tels que la Salle Gaveau, l’Auditorium du Musée d’Orsay, le Festival de la Roque d’Anthéron, Radio-France à Montpellier, Pablo Casals à Prades, le Festival de Salon, le Lille Piano Festival, les Flâneries Musicales de Reims, les Chorégies d’Orange ou encore le Festival d’Art lyrique d’Aix-en-Provence. 
Jeune Talent du magazine musical Diapason de l’été 2016, la jeune pianiste française est l’invitée de nombreuses émissions de radio, notamment sur France Musique et RTS Suisse. 
Comme soliste et partenaire de musique de chambre recherchée, elle se produit à travers l’Europe : au Stavanger Konserthus (Norvège), au Festival Classissimo à Bruxelles, au Palais de l’Athénée de la Société des Arts de Genève, ainsi que la saison prochaine 2017/18 à la Philharmonie de Berlin et aux côtés du trompettiste Tamás Pálfalvi dans le cadre de la saison ECHO Rising Star au Konserthuset Stockholm, au Sage Gateshead (Angleterre) et au Müpa – Palais des Arts de Budapest. Elle collabore avec le chef d’orchestre JeanClaude Casadesus lors d’une tournée avec l’Orchestre Philharmonique du Maroc. 
En musique de chambre elle se produit régulièrement avec Bruno Delepelaire, Silvia Careddu, Sophie Dartigalongue et Félix Dervaux – solistes des Orchestres Philharmoniques de Berlin, de Vienne et de l’Orchestre royal du Concertgebouw d’Amsterdam – ainsi qu’avec Nobuko Imai, Aylen Pritchin, Aurélien Pascal, Michel Portal, Eric Le Sage et Adam Laloum. 
Née en 1991 à Paris, Eloïse Bella Kohn s’initie au piano dès l’âge de quatre ans à l’Ecole de musique Yamaha. Elle étudie au CNSM de Paris auprès de Michel Béroff, Eric Le Sage, Denis Pascal, David Fray et Pierre-Laurent Aimard. En 2009 elle participe au Projet Erik Satie à la Cité de la Musique à Paris, à l’initiative d’Alexandre Tharaud. Au CNSM elle obtient également les Premiers Prix d’Harmonie et de Fugue dans la classe de Thierry Escaich. Elle poursuit ses études à la Hochschule für Musik de Freiburg en Allemagne, et depuis 2015 à l’Université de Musique de Vienne auprès de Lilya Zilberstein. Elle se perfectionne lors de masterclasses avec de grands pianistes tels Idil Biret, Aldo Ciccolini, Dmitri Bashkirov, Robert Levin et Christian Zacharias. Nommée en 2014 « Révélation classique de l’ADAMI », elle est soutenue en 2015 par la Fondation Safran ainsi qu’en 2016/17 par la Fondation suisse Thyll-Dürr. 
Son vaste répertoire inclut plusieurs grands cycles pour piano, comme les Variations Goldberg de Bach, les deux Livres de Préludes de Debussy, les dernières sonates de Beethoven ou encore l’intégrale de la musique de chambre de Poulenc pour piano et vents.