Celia Oneto Bensaid

Issue d’une famille d’artistes comédiens, Célia Oneto Bensaid se tourne, elle, vers le piano. En 2010, admise à l’unanimité au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, elle en ressort diplômée de trois prix de Master obtenus avec les meilleurs mentions en piano, musique de chambre, direction de chant instrumental dans les classes de Claire Désert, Florent Boffard, Anne Le Bozec, Erika Guiomar, et Ami Flammer. Elle y suit actuellement les classes en master d’accompagnement vocal d’Anne Le Bozec, et instrumental de Jean-Frédéric Neuburger. Elle y a également suivi les cours de musique de chambre, d’accompagnement et de lied, Philippe Bernold, Daria Hovora, Jeff Cohen et Susan Manoff. Elle se perfectionne également auprès de Rena Shereshevskaya depuis 2009, et désormais à l’Ecole Normale Alfred Cortot.

Tout au long de son parcours, Célia a eu la chance de recevoir les conseils (depuis ses 16 ans) de Brigitte Engerer et Jean-Claude Pennetier. Elle participe également à de nombreuses master classes avec Anne Queffélec, Maria Jao Pires, Philippe Bianconi, Bruno Rigutto et Jacques Rouvier.

Elle se produit régulièrement en concert en France et à l’étranger (Italie, Espagne, Angleterre, Suède, Suisse, Algérie) dans des salles telles que la Philharmonie de Paris, le Théâtre du Châtelet, l’auditorium de la Cité de la Musique, , le Palais de l’Athénée de Genève, l’Hôtel de Soubise, le Petit Palais, la Grange de Meslay, l’auditorium du Musée d’Orsay, la Salle Cortot, l’auditorium du Musée d’Art et d’Histoire du Judaïsme, le Grand salon des Invalides, le Château de Lourmarin, le Moulin d’Andé, le Prieuré de Chirens, le Reid Hall, le théâtre Adyar (Concerts d’Esther), le Couvent des Récollets ("Pianissimes"), le Château d’Ecouen, le théâtre de l’Encre en Guyane (Cayenne) mais est également invitée à jouer dans les festivals de La Roque d’Anthéron, la Folle Journée de Nantes, Le rivage des voix, Les sons d’une nuit d’été (Suède), Arts Terra, Piano Campus, Auvers-sur-Oise, Voix-là, Pianoscope (dernière édition dirigée par Brigitte Engerer), le festival d’Elne, les concerts d’Esther, et le festival Cziffra de SenLiszt. Sur les ondes, on la retrouve régulièrement sur France Musique ("Génération Jeunes Interprètes", concerts en direct de La Roque d’Anthéron, "Le magazine des festivals"), mais également dans l’émission "Classicora" de Frédéric Hutman.

On a aussi pu l’entendre avec l’orchestre de la Garde Républicaine dans le 3ème concerto de Beethoven, sous la direction de François Boulanger, dans le 4ème concerto de Beethoven et To Bill or not to Bill de Raymond Alessandrini avec l’orchestre Mélo’Dix sous la direction de Fabrice Parmentier ; elle interprète en 2013 le 1er concerto de Chopin dans sa version quintette.

Chambriste passionnée, elle compte parmi ses partenaires privilégiés la violoniste Raphaëlle Moreau, la soprane Marie˗Laure Garnier, la mezzo Fiona McGown, ainsi que les altistes et clarinettistes Manuel Vioque-Judde et Bertrand Laude avec lesquels elle forme le trio Märchen.

Lauréate de nombreux concours internationaux, citons notamment en 2012 le 1er prix ainsi que le prix du public au concours international Claude Bonneton, en 2013, elle est l’unique européenne finaliste et boursière au concours international Francis Poulenc et est la seule lauréate pianiste 2013 de la fondation CZIFFRA. Enfin en 2014, elle gagne le 3ème prix au concours international Gabriel Fauré présidé par Jean-Philippe Collard (1er prix non attribué). Elle remporte le Campus d’Argent, le prix de la Sacem (pour la meilleure création avec orchestre), le prix du magazine Pianiste, du site jejouedupiano.com et le prix spécial Dutilleux en 2015 au concours international Piano Campus. En 2016, elle est élue Révélation Pianissime (saison de concerts parisienne et lyonnaise), et devient lauréate de l’Académie Ravel à Saint-Jean de Luz. En 2017, elle devient boursière de la fondation YAMAHA, et reçoit le prix du public de la Société des Arts de Genève attribué par la Fondation Manpower SA. Elle est désormais soutenue par l’entreprise SAFRAN.

Sur la saison 17/18, elle intègre la promotion Mozart de l’Académie Jaroussky localisée à la Seine Musicale de Boulogne-Billancourt. Elle enregistrera également aux côtés de Raphaëlle Moreau un CD dans le cadre des séries "Jeunes Solistes" de la Fondation Meyer du Conservatoire de Paris. Elle obtient le prix André Boisseaux en 2017, d’une valeur de 10 000 euros lui permettant d’enregistrer son premier CD solo (Bersnetin, Gershwin) chez le label Soupir qui sortira à l’été 2018.