Festival

Pianistes

Le festival Piano aux Jacobins revient pour la 13ème année consécutive en Asie. Connu pour la maestria des pianistes qu’il sélectionne et la variété de sa programmation classique, contemporaine et jazz, le festival Piano aux Jacobins a su se faire une place de choix dans le cœur des mélomanes chinois.

Au programme :

Shanghai


 

Baptiste Trotignon
5 Mai - Shanghai Oriental Art Center
Programme : Carte blanche jazz

François Dumont
21 Mai - Shanghai Oriental Art Center
Programme : Chopin

Hanoï


 

Alexia Mouza
17 et 18 Mai 2016 - Université Nationale des Sciences et Technologies d’Hanoï
Programme : Prokofiev – Chopin

Tokyo


 

Jean-Baptiste Fonlupt
18 Juin - Maison Franco-Japonaise
Programme : Liszt

Dana Ciocarlie
18 Juin - Maison Franco-Japonaise
Programme : Ravel - Schumann

Beijing


 

Thomas Enhco
5 Mai - La Plantation
Programme :Jazz

Thomas Enhco
6 mai - Beijing Concert Hall
Programme : Jazz

Baptiste Trotignon
6 Mai - Beida University
Programme : Jazz

Baptiste Trotignon
7 Mai - Beijing Concert Hall
Programme : Jazz

François Dumont
14 Mai - Taoranting Art Gallery
Programme : Mozart – Chopin – Ravel

Ningbo


Ningbo Wuxi Theater  

François Dumont
12 Mai - Wu Yi Theater
Programme : Chopin

Tianjin


 

Thomas Encho
7 Mai - Tianjin Grand Theater
Programme : Jazz

Suzhou


SND Culture & Sports Center  

François Dumont
20 Mai - SND Cultural & Sports Center
Programme : Chopin

Nanjing


Nanjing  

François Dumont
13 Mai - Nanjing Art Institute
Programme : Chopin

Thomas Encho
13 Mai - Nanjing Art Institute
Programme : Jazz

Chengdu


Sichuan Conservatory Concert Hall  

François Dumont
17 Mai - Sichuan Conservatory Concert Hall
Programme : Beethoven – Ravel – Moussorgski

Gifu


Salamanca Hall  

Jean-Baptiste Fonlupt
17 Juin - Salamanca Hall
Programme : Liszt

Dana Ciocarlie
17 Juin - Salamanca Hall
Programme : Schumann

Durant les huit dernières années, nous avons développé hors de Toulouse nos activités à Paris et à l’ International. En décembre 2005, nous avons été invités à organiser des récitals au Théâtre de la Cité Interdite à Pékin.. Depuis 2006, nous organisons trois récitals de piano à Pékin et trois à l’Oriental Art Center de Shanghai.

Paris

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Nulla imperdiet cursus ante, eu pharetra nunc euismod sed. Sed vitae augue tortor. Vivamus porta orci at purus mattis semper. Donec elementum est eget nunc faucibus blandit. Donec congue tempus vulputate. In hac habitasse platea dictumst. Proin blandit purus ac tortor blandit sit amet porta ante convallis. Sed porttitor dolor sagittis erat facilisis pulvinar. Pellentesque id enim tortor, a gravida nisi. Maecenas sollicitudin urna augue. Curabitur ut elit purus. Integer vitae turpis eu elit ultricies pulvinar. Nulla a nunc nisl. Morbi pellentesque tincidunt porta. Duis congue turpis eu turpis convallis sed adipiscing elit convallis. Sed vulputate velit in augue varius vitae sollicitudin est porttitor. Maecenas non sapien ipsum. Vestibulum accumsan dignissim mi, sit amet consequat risus posuere eget. Cras aliquet tortor nec justo pretium vestibulum.

Piano aux Jacobins en Asie

Programmation

12ème Festival Du 6 mai au 1er juin 2016

Shanghai


Sandro de Palma
6 mai - Shanghai Center
Programme : Cimarosa – Clementi – Respighi – Colasanti – Beethoven

Philippe Bianconi
14 mai - Shanghai Lyceum Theater
Programme : Chopin

Rémi Panossian
15 Mai - Oriental Art Center
Programme : carte blanche jazz

Hanoï


Emmanuelle Swiercz
11 Mai 2016 - Opéra d’Hanoï
Programme : Chopin

Tokyo


Philippe Bianconi
11 Mai - Koganei Civic Center
Programme : Chopin – Debussy

Shenzhen


Philippe Bianconi
13 Mai - Shenzhen Grand Theater
Programme : Chopin

Rémi Panossian
20 mai - Shenzhen Grand Theater
Programme : carte blanche jazz

Kotaro Fukuma
1er juin - Yamaha Ginza Hall
Programme : Bach – Mozart – Schubert – Granados – Skelton

Beijing


Sandro de Palma
13 Mai - Taoranting Art Gallery
Programme : Cimarosa – Clementi – Respighi – Colasanti - Beethoven

Sandro de Palma
14 mai - Beijing Concert Hall
Programme : Cimarosa – Clementi – Respighi – Colasanti - Beethoven

Rémi Panossian
14 mai - Beijing Concert Hall
Programme : carte blanche jazz

Tianjin


Sandro de Palma
15 mai - Grand Theatre
Programme : Cimarosa – Clementi – Respighi – Colasanti – Beethoven

Suzhou


Rémi Panossian
21 Mai – Grand Theater
Programme : carte blanche jazz

Carte blanche Jazz

Thomas Enhco

Né à Paris le 29 septembre 1988, Thomas Enhco commence la musique à 3 ans par le violon et le piano et étudie le classique et le jazz. A l’âge de 9 ans, il est invité par Didier Lockwood à jouer au festival de Jazz d’Antibes Juan-les-Pins. A 12 ans, il entre au CMDL, étudie parallèlement le piano classique avec Gisèle Magnan et intègre à 16 ans le CNSM de Paris en Jazz et Musiques Improvisées, dont il est renvoyé deux ans plus tard.

À 15 ans, il compose et enregistre son premier album, Esquisse (Ames/Harmonia Mundi), parrainé par le légendaire batteur Peter Erskine. En 2006, il est choisi par le Fonds d’Action Sacem. Lors d’une tournée au Japon en 2008, il est repéré par Itoh « 88 » Yasohachi, l’un des plus grands producteurs de jazz japonais, qui réalise son deuxième album, Someday My Prince Will Come (sorti en 2009 au Japon), et produit chaque année une tournée au Japon, en solo, duo et trio.

En 2010, Thomas Enhco remporte le 3ème prix du Concours international de piano jazz Martial Solal et le Django d’Or 2010 « Nouveau Talent ». En 2011, il compose la musique du film Les Cinq Parties du Monde pour lequel il reçoit le FIPA d’Or de la meilleure musique originale. En 2012, il part vivre à New York où il enregistre avec Jack DeJohnette et John Patitucci, et produit pour Label Bleu un nouvel album avec son trio français, Fireflies, qui obtient de multiples récompenses. En 2013, il est élu « Révélation Jazz de l’Année » aux Victoires de la Musique, est choisi par la Fondation BNP Paribas et joue pour la première fois au Festival International de Piano de la Roque d’Anthéron et au Festival Piano aux Jacobins.

En 2014, Thomas Enhco se produit notamment à la Folle Journée de Nantes et de Tokyo, à l’Olympia, à New York, en Italie, en Chine, à Hong Kong, en Turquie, en Bulgarie, au Japon, au Danemark et en Finlande. Il signe en septembre 2014 chez Universal Music et enregistre son premier album piano solo, intitulé Feathers, qui sort chez Verve Records et est nommé aux Victoires du Jazz 2015 dans la catégorie « Album de l’Année ».

En 2015, il donne un concert au Théâtre du Châtelet pour mêler ses deux univers, jazz et classique, en jouant en solo et en invitant Henri Demarquette au violoncelle et Kurt Rosenwinkel à la guitare. La même année, il enregistre pour Deutsche Grammophon avec la percussionniste classique bulgare Vassilena Serafimova, dans un duo explosif (piano et marimba), entre classique et jazz. L’album, intitulé Funambules, sort en avril 2016.

Depuis 2011, Thomas Enhco donne environ 130 concerts par an sur 4 continents.

En 2017, il fera ses débuts en concerto avec l’Orchestre National de Lorraine, l’Orchestre de Pau Pays de Béarn et l’Orchestre Régional Avignon Provence, avec le Concerto en Fa et la Rhapsody in Blue de George Gershwin, le 24ème Concerto pour Piano (K.491) de Wolfgang Amadeus Mozart, Eros Piano de John Adams, et la création de son propre Premier Concerto pour Piano

CHOPIN

  • Nocturne en do dièse mineur
  • Ballade n°1 en sol mineur, op.23
  • Nocturne en mi bémol majeur, op.9 n°2
  • Ballade n°4 en fa mineur, op.52
  • Berceuse en ré bémol majeur, op.57
  • Scherzo n°3 en do dièse mineur, op.39
  • Nocturnes op.48 n°1 et n°2
  • Sonate n°3 en si mineur, op.58
  • Polonaise op.53 « Héroïque »

MOZART

  • Sonate en ut majeur K.330

RAVEL

  • La Valse
  • Gaspard de la nuit

BEETHOVEN

  • Sonate n°2 op.31 « La Tempête »

MOUSSORGSKY

  • Tableaux d’une exposition

François Dumont

Né en 1985 à Lyon, François Dumont travaille avec Chrystel Saussac et Hervé Billaut avant d’être admis à l’âge de 14 ans au CNSMD de Paris dans la classe de Bruno Rigutto. Il est lauréat des plus grands concours internationaux : le Concours Reine Elisabeth à Bruxelles, le Concours Chopin de Varsovie, le Concours International de Cleveland aux États-Unis, le Concours Clara Haskil en Suisse, le Concours Hamamatsu au Japon, le Concours « Top of the World » en Norvège ainsi que les Piano Masters de Monte-Carlo. Il est aussi nominé aux Victoires de la Musique en 2011, dans la catégorie « Soliste instrumental ». En 2011, il fait ses débuts à Saint-Pétersbourg avec l’orchestre du théâtre Mariinsky dans le Concerto n°1 de Tchaïkovsky. En 2012, il reçoit le Prix de la Révélation de la Critique Musicale Française. Il se perfectionne à l’Académie Internationale de Côme auprès de L. Fleisher, M. Perahia, M. Pressler, D. Bashkirov, Fou Ts’ong et A. Staier, et travaille avec William Grant Naboré dans le cadre de la Theo Lieven Chair au Conservatoire de Lugano. Il a notamment joué au Théâtre du Châtelet, Salle Pleyel, Musée d’Orsay et Auditorium de Lyon, de même qu’il participe régulièrement à diverses émissions sur France Musique.

Il est régulièrement l’invité de Jean- François Zygel pour son émission « La boîte à musique » à la télévision. F. Dumont se produit avec le Cleveland Orchestra et le Fortworth Symphony aux États-Unis, l’Orchestre Philharmonique de Montecarlo, l’Orchestre Philharmonique de Varsovie, l’Orchestre Philharmonique de Cracovie, l’Orchestre de chambre de Lausanne, le Tokyo Symphony, l’Orchestre Philharmonique du Maroc, l’Orchestre Philharmonique de Wuhan en Chine, avec des chefs tels que J. Lopez-Cobos, A. Wit, S. Sanderling, G. Varga, P. Bender, W. Doerner ou encore V. Bogdanov ... En avril 2012, il remplace au pied levé Brigitte Engerer dans le Concerto n°1 de Brahms avec l’Orchestre de Bretagne, sous la direction d’Arie van Beek.

Ses partenaires de musique de chambre sont T. Zimmermann, A. Dumay, H. Demarquette, le Quatuor Sine Nomine, le Quatuor Talich, le Quatuor Voce, le Quatuor Debussy ... Avec P. Aïche et V. Constant, il fait partie du Trio Elégiaque, dont le premier enregistrement (Dusapin-Messiaen) a été récompensé par un Diapason d’Or, 4 étoiles du Monde de la musique et la Clé de sol de Res Musica. Leur second disque chez Triton, consacré à des compositeurs russes (Arensky, Rachmaninoff, Rimsky-Korsakov) a été récompensé par 5 Diapasons, le Coup de Cœur d’Alain Duault et le Coup de Cœur de Radio Classique.

F. Dumont s’est produit dernièrement au Festival Radio-France Montpellier, Festival Chopin à Bagatelle, Festival « Chopin and his Europe » à Varsovie, Festival de Ljubljana en Slovénie, Kennedy Center à Washington et en tournée au Japon avec le Concerto n°1 de Tchaikovsky. Sa discographie en soliste comprend l’intégrale des Sonates de Mozart chez Anima Records (Maestro de la Revue Pianiste), un disque Chopin chez Artalinna ainsi qu’un double album contenant les épreuves du Concours Chopin publié par l’Institut Chopin de Varsovie. L’intégrale de l’œuvre pour piano de Maurice Ravel parue récemment chez Piano Classics vient de recevoir le fff Télérama ainsi que 5 Diapasons. Un nouveau disque consacré aux transcriptions Wagner-Liszt vient de paraître chez PianoClassics et un enregistrement consacré aux Concertos K.271 et K.466 de Mozart est sorti dernièrement avec l’Orchestre Symphonique de Bretagne dirigé par Julien Masmondet. En juin 2015, François Dumont se produit en soliste avec l’Orchestre National de Lyon sous la direction de Leonard Slatkin dans les deux concertos de Ravel ; cette collaboration donnera lieu à un disque publié chez Naxos.

LISZT

  • Ballade n°2 en si mineur
  • Bénédiction de Dieu dans la solitude (ext. Harmonies poétiques et religieuses)
  • Après une lecture de Dante (ext. Deuxième année de pèlerinage)
  • Rhapsodie Espagnole

SCBUBERT / LISZT

  • Frühlingsglaube
  • Der Müller und der Bach
  • Auf dem Wasser zu singen

WAGNER / LISZT

  • Ouverture de Tannhäuser

Jean-Baptiste Fonlupt

Né en 1976, Jean-Baptiste Fonlupt débute le piano à l’âge de 6 ans avec Jeanine Collet et Christian Bernard au Conservatoire de Grenoble. À l’âge de 13 ans, il remporte le Concours du Royaume de la Musique et joue le Concerto n°1 de Mendelssohn avec l’orchestre Colonne à la Maison de la Radio à Paris. Un an plus tard, il remporte le 1er prix du Concours Steinway Jeunes Talents, grâce auquel il joue en soliste au Théâtre des Champs-Elysées.

En 1991, il est admis à l’unanimité au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris dans la classe de Bruno Rigutto. Il se perfectionne par la suite auprès de Georges Pludermacher, de la pianiste russo-géorgienne Elisso Virssaladze puis du pianiste allemand Michael Endres à Berlin.

Passionné par tous les types de répertoire, de J.S. Bach à la musique contemporaine, sa discographie témoigne aussi d’une attention particulière pour le répertoire moins connu : il a gravé des pièces rares de Franz Liszt (3 Apparitions, Klavierstück, Impromptu..) ainsi que des sonates de Carl Philipp Emanuel Bach. En 2014, il enregistre un disque consacré à Chopin pour lequel il est « Révélation 2014 » au Festival Chopin de Nohant. Il sort en 2016 un nouvel enregistrement dédié à Robert Schumann (Variations Abegg, Arabesque, Novellettes n°2, 7 et 8, les Chants de l’Aube, Geistervariationnen).

Il se produit dans des festivals en France et à l’étranger, dont récemment Liszt en Provence, Piano aux Jacobins, Solistes à Bagatelle, Piano en Valois, les Lisztomanias de Châteauroux, l’Esprit du Piano à Bordeaux, le Festival Chopin de Nohant, au Festival dei due Mondi à Spoleto et au Contemporary Piano Faces au Théâtre Mariinsky à Saint-Pétersbourg. Il a joué dans des salles prestigieuses telles que le Konzerthaus de Berlin et le Konzerthaus de Vienne. Il a été invité à Caracas comme soliste pour la création en première mondiale de Anamorphoses pour piano et orchestre du compositeur Joseph-François Kremer, avec l’Orchestre Simon Bolivar sous la baguette du chef Christian Vasquez. Ce concert est régulièrement diffusé sur la chaîne musicale Mezzo.

Ses disques sont diffusés sur les ondes : à l’émission Portraits de famille présentée par Philippe Cassard, au Carrefour de Lodéon et Plaisirs d’amour présentés par Frédéric Lodéon, à l’émission En pistes ! présentée par Émilie Munera et Rodolphe Bruneau-Boulmier..

SCHUMANN

  • Kreisleriana op.16
  • Carnaval op.9

RAVEL

  • Le Tombeau de Couperin

Dana Ciocarlie

Formée aux sources de l’école roumaine de piano comme Dinu Lipatti, Clara Haskil et Radu Lupu, Dana Ciocarlie a également étudié à Paris auprès de Victoria Melki à l’Ecole Normale de Musique et a suivi le cycle de perfectionnement du Conservatoire National Supérieur de Musique dans les classes de Dominique Merlet et Georges Pludermacher. Sa rencontre avec le pianiste allemand Christian Zacharias sera déterminante en particulier pour approfondir l’œuvre pour piano de Franz Schubert.

Douée d’un tempérament vif-argent où la générosité le dispute à l’engagement, Dana Ciocarlie possède un vaste répertoire, s’étendant de Jean-Sébastien Bach aux compositeurs d’aujourd’hui. Certains d’entre eux lui ont dédié des œuvres tels Edith Canat de Chizy, Karol Beffa, Frédéric Verrières, Jacques Lenot, Helena Winkelman, Dan Dediu, et elle est reconnue comme l’une des interprètes majeures de Horatiu Radulescu.

Son expérience et son talent ont été récompensés par de nombreux prix lors de concours internationaux prestigieux : Grand prix au Concours International Robert Schumann à Zwickau, le Prix Spécial Sandor Vegh au Concours Geza Anda à Zurich, le Prix International Pro Musicis, le Young Concert Artist European Auditions à Leipzig.

Lauréate de plusieurs Fondations : Yvonne Lefébure, Nadia Boulanger, Gyorgy Cziffra, elle est aussi une interprète recherchée dans le domaine de la musique de chambre. Parmi ses partenaires de prédilection, on mentionnera les violonistes Gilles Apap, Irina Muresanu, Nicolas Dautricourt, Laurent Korcia, les pianistes Christian Zacharias, Philippe Bianconi et Anne Quéffelec, les violoncellistes Alexander Kniazev et Marc Coppey, le corniste David Guerrier, les Quatuors Talich et Parisii, les chefs d’orchestre Lawrence Foster, Yoav Talmi, Frédéric Chaslin.

Ses multiples activités à travers le monde en récital ou en concert avec orchestre l’ont conduite aux Etats-Unis (Boston, New-York, Los Angeles), au Canada (Montréal, Festival de Lanaudière), en Chine, Philippines, Indonésie, en Europe (Allemagne, Suisse, Espagne, Belgique, Luxembourg, Italie, Pays-Bas, Roumanie), en France : Cité de la Musique, Radio-France, Auditorium du Louvre, Théâtre du Châtelet, Salle Pleyel, Salle Gaveau, au MIDEM de Cannes, à l’Opéra de Lyon, et dans différents festivals : Piano aux Jacobins, Berlioz de la Côte Saint-André, La Folle Journée de Nantes, Radio-France-Montpellier, La Roque d’Anthéron, Printemps des Arts de Monaco. Elle est l’invitée de la première édition au Japon du festival Piano aux Jacobins, en juin 2017 à Tokyo et Gifu.

En janvier 2017, elle est nommée « Yamaha Concert Pianist », par Yamaha Artiste Service Europe.

La parution successive de ses deux premiers enregistrements chez L’Empreinte Digitale consacrés l’un à la dernière Sonate pour piano de Schubert et l’autre à la musique roumaine, lui a valu des critiques élogieuses de la presse qui reconnaît en elle l’humilité des grands et n’hésite pas à la comparer par sa musicalité à Wilhelm Kempff et à Clara Haskil. Son dernier CD, l’intégrale des sonates pour violon et piano de Benjamin Godard avec Nicolas Dautricourt (mars 2016) chez Aparté, a reçu un « Choc » de Classica. Dana Ciocarlie se produit régulièrement en concerto, récital et musique de chambre. Sur France Musique, son cycle dédié aux œuvres de Robert Schumann dans le cadre de l’émission "L’atelier du musicien" de Jean-Pierre Derrien s’est déroulé sans interruption entre 2002 et 2014. Parmi sa discographie : Schubert (L’Empreinte Digitale, 1997) ; "Romania", Constantinescu,Enescu, Bartok (Recommandé par Classica, L’Empreinte Digitale, 2001), ; "La langue maternelle » : Bartok, Eötövos, Ligeti (L’Empreinte digitale), Magnard et Lekeu avec la violoniste Irina Muresanu (Ar Ré-Sé / Codaex) ; "Debussy en miroirs" (Triton) ; Dvorak comprenant le Quintette avec le Quatuor Psophos chez Ar Ré-Sé / Codaex, Mendelssohn, Intégrale de l’oeuvre pour violoncelle et piano avec Sébastien van Kuijk (Intrada / Codaex), "Bohémia" (Janacek, Suk, Martinu, Maratka) avec la violoniste Marianne Piketty (Integral Classic), l’Intégrale des sonates violon/piano de Benjamin Godard (Aparté, 2016) avec Nicolas Dautricourt. Son intégrale « live » de l’œuvre de Robert Schumann pour piano seul (coffret de 15 CD,s) sortira en septembre 2017.

Dana Ciocarlie est Professeur au Conservatoire National de Musique de Lyon et à l’Ecole Normale de Musique de Paris Alfred Cortot.

PROKOFIEV

  • Sonate n°6 en la majeur, op.82

CHOPIN

  • 24 Préludes op.28

Alexia Mouza

Née à Athènes, Alexia Mouza est une jeune pianiste Gréco –Vénézuélienne. Après une formation à l’Académie Internationale de Piano d’Imola en Italie sous la direction des Professeurs Leonid Margarius et Anna Kravtchenko, elle passe deux années au « College of Fine Arts » de Boston, sous la direction de Boaz Sharon. A partir de 2013 elle suit le programme International de la “Buchmann-Mehta School of Music” de Tel Aviv, sous la direction du Professeur Arie Vardi.

Alexia a reçu de nombreux Premier Prix internationaux, tels que celui la “Citta di Cantu Competition” (2005), le “Giorgos Thymis” (2008), l’”International Piano Competition Delia Steinberg” (2015) et celui de l’Académie d’Athenes (2015).

Alexia a joué à travers le monde, comme en Allemagne, en Suisse, en Italie, en Chine, au Japon, à Hong Kong et aux USA. Elle a joué avec de nombreux orchestres tels que “l’Orquesta Sinfonica del Estado de Mexico”, le “Simon Bolivar Symphony Orchestra”, le “Tokyo Symphony Orchestra”, le “Haydn Orchestra of Bolzano” et le “State Symphony Orchestras of Athens”.

Alexia a enregistré deux CD/DVD, tous deux édités chez Domovideo Multigram (Italie).